Accueil
Revendications

Revendications

L’éducation est un droit, pas un privilège

Plusieurs chartes nationales et internationales font de l’éducation un droit fondamental. En 1996, lors de l’Assemblée générale annuelle, l’Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AÉCS) a adopté une plate-forme humaniste appelée : « De l’éducation, dans son expression globale et pour elle-même ». Ce texte contient plusieurs revendications est bonifié régulièrement. Vous le trouverez dans la Boîte à outils.

Plan d’action 2016-2017

Adopté au Conseil général du 16 novembre 2016 (sauf mention contraire)

  1. Les enjeux LGBTQIA+

Que l’AÉCS, en collaboration avec le comité des identités et orientations sexuelles et amoureuses libres (CIOSAL), fasse pression  sur le département de psychologie, afin que celui-ci actualise la matière vue en classe  concernant les enjeux LGBTQIA+ le plus rapidement possible.

  1. Lutte interne : matériathèque

Que l’AÉCS mette en place des moyens de pression afin que la matériathèque du pav.4 reste ouverte pour les années futures.

  1. Lutte interne : dossier étudiant

Que l’AÉCS milite afin que le cégep mette en place une politique de suspension de dossier lorsqu’un-e étudiant-e doit arrêter temporairement son cheminement académique lors d’une grossesse ou pour des raisons médicales.

  1. Lutte interne : plage horaire commune

Que l’AÉCS obtienne un trou commun à tous-tes les étudiant-e-s d’une heure les mardis et jeudis midi dans le but de permettre des périodes pour les travaux d’équipe et pour les activités étudiantes.

  1. Volet recours pédagogiques

Que l’AÉCS veille à ce qu’une nouvelle politique de recours soit présentée à ses membres en cours d’année et effective dès l’automne 2017.

Que l’AÉCS continue de travailler à l’amélioration des politiques et mécanismes de traitement des plaintes (révision de notes, litiges, discrimination, etc.) et continue d’exercer un rôle de vigile face à l’application de celles-ci, tout en poursuivant son travail pour protéger les droits individuels et collectifs des étudiants et étudiantes et le traitement équitable des situations pédagogiques litigieuses.

  1. Parents-étudiants

Que l’AÉCS poursuive ses démarches pour appuyer les parents-étudiants et faciliter l’application de mesures de soutien pour leur réussite.

Que le Cégep fasse connaitre les mesures d’aide aux parents-étudiants car elles sont peu connues et peu diffusées.

  1. L’exposition du 40ème de l’AÉCS

Que l’AÉCS entame des démarches afin de mettre de l’avant l’exposition 40 ans de luttes en visant le déploiement  permanent des visuels sur le campus du Cégep de Sherbrooke.

  1. Stages non-rémunérés (proposition en CG)

Que l’AÉCS milite afin que les stages étudiants en milieu de travail soient reconnus à leur juste valeur et rémunérés de façon adéquate lorsque les conditions le permettent et que cela n’entraîne pas une situation préjudiciable pour les stagiaires en fonction de leur programme et de leur milieu de stage.

Que l’AÉCS informe, mobilise et sensibilise ses membres face à cette problématique.

  1. La campagne contre les violences sexuelles

Que l’AÉCS poursuive le déploiement de la campagne Ni viande, ni objet : nous sommes contre les violences sexuelles sur le campus du Cégep de Sherbrooke, qu’une attention particulière soit portée afin que les membres de l’AÉCS puisse contribuer à la création de visuels, d’activités et d’actions et que l’AÉCS œuvre au transfert de la campagne dans les autres milieux.

  1. Précarité et pauvreté étudiante

Que l’AÉCS dénonce le système actuel d’aide financière aux études (AFE) et s’unisse aux associations étudiantes qui militent contre les inégalités et la pauvreté étudiante causée entre autres par la déficience du système d’AFE.

  1. La Société de Transport de Sherbrooke STS

Que l’AÉCS négocie avec la STS et le Cégep de Sherbrooke la possibilité pour les étudiantes et étudiants ayant confirmé leur inscription pour la session d’été ou d’automne d’avoir accès à des laissez-passer étudiants à prix abordable.

  1. Coupures

Que l’AÉCS s’oppose aux futures coupures mises de l’avant par le Cégep de Sherbrooke, reste vigilante sur les choix réalisés par la direction du Cégep de Sherbrooke dans ses coupes et œuvre à limiter l’impact de celles-ci sur la population étudiante et les services directs.

Que l’AÉCS milite pour un réinvestissement massif dans l’éducation publique.

  1. Modification des méthodes de facturation

Que l’AÉCS milite pour que la date de facturation de la session d’automne soit décalée au mois d’août et de décaler au mois de janvier la facturation pour la session d’hiver afin de faciliter le paiement et de permettre aux étudiant-e-s  d’amasser  les fonds nécessaires au paiement de la session et que la figuration de la facture soit modifiée pour faciliter la compréhension des options.

Que le Cégep propose des ententes de paiements et propose de payer en deux versements les frais.

  1. Environnement

Que le Cégep mette en place des bacs de compost à raison d’un par étage par pavillon (minimum), le verdissement intérieur et extérieur du campus et une campagne de sensibilisation sur l’environnement.

  1. Assurances étudiantes (adopté en AG le 12 octobre 2016)

Que l’AÉCS tienne au mois de novembre 2016 un référendum sur la question des assurances étudiantes, afin que le Cégep soit en mesure, dans le cas d’une réponse favorable, d’ajuster la facturation pour que les personnes qui vont s’inscrire au Cégep de Sherbrooke en 2017-2018 puissent avoir accès aux dites assurances.

Que le Conseil exécutif de l’AÉCS, avec l’aide de l’ASEQ, soit responsable de l’organisation du référendum et qu’il se déroule sur plusieurs jours pour permettre un maximum de participation.