Accueil
Ni viande ni objet

Ni viande ni objet

Pour plus d’information: niviandeniobjet@gmail.com
Pour parler avec la chargée de projet: 819-346-1874
Suivez la campagne sur FB!

Lancée à Sherbrooke le 15 septembre 2016, la campagne Ni viande ni objet : nous sommes contre les violences sexuelles est une initiative conjointe de l’Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AÉCS) et du Cégep de Sherbrooke. Il s’agit d’une campagne multiplateforme de sensibilisation et de prévention des gestes et violences à caractère sexuel conçue par et pour les étudiantes et étudiants et destinée à être déployée auprès des communautés collégiales ou autres.

Franche, positive, non genrée et axée sur la mobilisation, la campagne Ni viande ni objet se veut un vecteur de réflexion et d’action pour contrer les violences sexuelles sur les campus. Son contenu et les différents outils qui la compose ont été élaborés dans un souci de partage et d’appropriation libre par les milieux qui souhaitent agir à l’égard de cette problématique. À ce jour, la campagne est présente dans plus de 25 cégeps et est partagée par de nombreux organismes communautaires, institutions et associa-tions étudiantes postsecondaires à travers le Québec.

À travers ses différentes composantes (visuels de sensibilisation, formations, objets promotionnels, ateliers en classes, conférences, canevas d’activités à partager, vidéos, etc.), la campagne Ni viande ni objet vise principalement à :

  • Promouvoir les comportements adéquats (respect, consentement, égalité, soutien, ouverture) à adopter dans les relations personnelles et en public
  • Offrir de l’information, de la formation et des ressources de soutien pour les étudiante et les étudiants ainsi que les établissements d’enseignement
  • Faire connaître et partager les bonnes pratiques et les interventions porteuses pour contrer les violences à caractère sexuel dans le réseau des établissements d’enseignement collégial
  • Mobiliser les partenaires et organismes concernés dans l’atteinte d’un objectif commun : changer les mentalités et offrir des outils pour contrer les actes de violences sexuelles

La campagne Ni viande ni objet est en quelque sorte le reflet des questionnements, des perceptions et des préoccupations des étudiantes et des étudiants. Au cours de son élaboration, leur expertise a été mise à profit afin que les différents axes d’intervention sur lesquels repose la campagne fassent écho à leurs réalités. Les 4 axes d’intervention qui guident nos actions sont :

Axe 1 : le consentement, les relations saines et égalitaires

Axe 2 : la démystification des concepts d’objectification, d’hypersexualisation, de culture
du viol, de pornographie et de cyber harcèlement

Axe 3 : l’intervention, la notion de témoin actif et les bonnes pratiques

Axe 4 : l’information, la promotion des ressources internes et externes et le soutien

L’équipe de Ni viande ni objet est également l’un des fiers partenaires nationaux de l’initiative Commande un Angelot, présentement implantée dans une dizaine de régions du Québec, dans les bars fréquentés par la communauté étudiante.

La campagne Ni viande ni objet : nous sommes contre les violences sexuelles est une initiative axée principalement sur les interventions dites « terrain », avec pour objectif premier de créer des espaces de dialogues, de réflexions et d’éducation pour les étudiantes et les étudiants; plus largement pour les communautés collégiales ou autres. À travers les ateliers en classe, les actions de mobilisation dans les milieux, les formations, les conférences et les groupes de discussion que nous avons déployés au cours des deux dernières années, nous avons eu l’opportunité de rencontrer des milliers d’étudiantes et d’étudiants qui, à travers ces espaces, ont pu partager leurs expériences, leurs réalités et leurs perceptions quant aux violences à caractère sexuel.

La campagne ayant été conçue pour être partagée librement dans tous les milieux qui souhaitent initier ou consolider leur mobilisation à l’endroit de cette problématique, son déploiement en dehors du Cégep de Sherbrooke nous a également permis, grâce aux nombreux processus d’appropriation que nous avons menés à travers la province, d’aller à la rencontre d’une multitude d’actrices et d’acteurs du monde de l’éducation supérieure, aux points de vue et aux responsabilités variés (équipes de direction, intervenantes et intervenants, personnel enseignant et professionnel, instances étudiantes, organismes communautaires partenaires, etc.).

Enfin, l’entrée en fonction cet automne d’une équipe volante d’intervention de la campagne Ni viande ni objet, destinée à mener des activités d’animation et de formation dans les campus collégiaux qui en font la demande, nous a offert de multiples occasions d’éprouver et de raffiner les bonnes pratiques et les différentes approches de sensibilisation et de prévention en matière de violence à caractère sexuel, et ce, en fonction d’une grande diversité de milieux et de réalités.

L’équipe de la campagne Ni viande ni objet