Accueil
Événements
Assemblée générale extraordinaire
  • Salle Alfred-Desrochers

Assemblée générale extraordinaire

Le Conseil général de l’Association étudiante a demandé que se tienne une Assemblée extraordinaire de grève dans le but d’avoir une discussion collective en ce qui concerne la rémunération des stages (mobilisations en cours et à venir) et la possibilité de grève d’un jour, le 1er mai 2018.

Suite à cette demande du Conseil général, le Conseil exécutif a négocié selon les balises prévues au protocole d’entente avec la Direction, qui prévoit 6 heures par session de levées de cours pour des fins d’assemblées générales. Ainsi, l’assemblée du 24 avril 2018 se tiendra avec levée des cours et des stages. Aucune activité pédagogique (cours, supervision, rencontres ou autres) ne doit se tenir le 24 avril de 11h30 à 14h30. Si votre enseignant.e prévoit de le faire, veuillez communiquer avec nous ou avec la Direction des affaires étudiantes (Martin Lambert).

Rappelons que le Cégep de Sherbrooke ne dispose d’aucune plage horaire commune qui permet la tenue des assemblée générales sans levée des cours.

Qu’est-ce qu’une Assemblée générale?

AVIS DE CONVOCATION

Assemblée générale extraordinaire du 24 avril 2018
11 h 30 à 14 h 30 (avec levée de cours), salle Alfred-Desrochers

EN PRIME : PRESTATION DES ÉTUDIANT.E.S EN MUSIQUE!!!

1.0 Ouverture (quorum : 3% des membres)
2.0 Procédures
2.1 Élection du présidium
2.2 Lecture de l’ordre du jour

3.0 Stages rémunérés : présentation des luttes actuelles
4.0 Présentation de la proposition soumise à l’Assemblée (grève d’une journée le 1er mai 2018)
5.0 Plénière
6.0 Délibérations
7.0 Procédure de vote secret
8.0 Levée

Proposition qui sera soumise à l’Assemblée:

Considérant que tout travail mérite un salaire, et ce, même lorsque ce travail s’effectue dans un contexte de stage ;

Considérant que plusieurs étudiantes et étudiants doivent vivre dans une grande précarité financière ;

Considérant qu’une personne en stage est lourdement affectée par la charge de travail supplémentaire qu’elle subit ;

Considérant que l’Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AECS) se positionne en faveur de la rémunération des stages depuis 2016 ;

Considérant qu’une campagne pour la rémunération des stages est en cours dans plusieurs campus et qu’ont eu lieu des actions de mobilisation, de sensibilisation et de revendication, allant jusqu’à des journées de grève, dont plusieurs à l’Université de Sherbrooke ;

Considérant l’inaction du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur en cette matière ;

Considérant que la plupart des stages non-rémunérés sont associés à des milieux traditionnellement féminins (par exemple et non exclusivement : soins infirmiers, éducation à l’enfance, éducation spécialisée et travail social) et que les stages rémunérés sont généralement associés à des domaines traditionnellement masculins, ce qui crée une inégalité et une inéquité ;

Considérant que des centaines d’étudiantes et étudiants du Cégep de Sherbrooke devront réaliser un stage, que ce soit dans le cadre d’une formation technique ou, plus tard, lors d’une formation universitaire ;

Considérant que d’autres associations étudiantes collégiales prévoient une journée de grève le 1er mai pour la rémunération des stages;

Considérant que le 1er mai est la journée internationale des travailleuses et des travailleurs et qu’une mobilisation régionale se tient à Sherbrooke ;

Il est proposé :

Que l’AÉCS informe et mobilise les étudiantes et étudiants du Cégep de Sherbrooke en ce qui concerne les enjeux liés à la rémunération des stages ;

Que l’AÉCS participe aux actions prévues le 1er mai 2018, de concert avec l’organisme Solidarité populaire Estrie et les autres groupes communautaire et syndicaux mobilisés ;

Que la journée du 1er mai 2018 soit une journée de grève pour les étudiantes et étudiants et stagiaires du Cégep de Sherbrooke ;

Que l’AÉCS accompagne et soutienne les stagiaires ayant des difficultés à faire valoir leur droit de grève.