Accueil
Événements
Assemblée générale extraordinaire de grève
  • ZOOM et salle Alfred DesRochers
  • Sherbrooke
  • Canada
  • 8193461874

Assemblée générale extraordinaire de grève

Suite à la réception d’une pétition valide, et à une entente pour une levée de cours avec la Direction du Cégep, il y aura une Assemblée générale spéciale de grève le 21 septembre de 11h30 à 14h30.

Cette assemblée permettra de débattre (ce qui veut dire: débattre de l’idée, modifier ou non la proposition, voter, etc.) de la demande contenue dans la pétition, soit le fait de tenir une semaine de grève reconductible du vendredi 24 septembre 2021 au jeudi 30 septembre 2021 afin de coïncider avec la journée de grève internationale de l’organisation  »Friday For Future ».

Pour participer sur Zoom, inscription obligatoire au lien suivant : https://us06web.zoom.us/webinar/register/WN_pZRD2CbBSZCZPZdcsjAuAg.

Réservez pour vous assurer une place Salle Alfred-DesRochers (capacité 250 en temps de COVID) ou présentez-vous sur place (siège non garanti sans réservation).

 

Voici l’ordre du jour (notez que l’ordre du jour d’une assemblée extraordinaire ne peut être modifié).

AVIS DE CONVOCATION

Assemblée générale extraordinaire de grève avec levée de cours

21 septembre 2021 de 11h30 à 14h30 à la Salle Alfred-Desrochers (places limitées) et sur Zoom (lien d’inscription à venir sur aecs.info)

1. Ouverture (quorum: 6% des membres)

2. Procédures

2.1 Élection du présidium

2.2 Lecture de l’ordre du jour

2.3 Procédures d’assemblée

3. Reconnaissance des associations de programme et comités

4. Contexte et revendications climatiques

5. Présentation de la proposition soumise à l’assemblée (une semaine de grève reconductible pour le climat du 24 septembre 2021 au 30 septembre 2021)

6. Plénière

7. Délibérante

8. Levée de l’assemblée

            *Veuillez noter que l’ordre du jour d’une Assemblée extraordinaire n’est pas modifiable.*

Hugo Forget (16 septembre 2021)

Responsable à la coordination                                                   

Quelques explications afin de vous éclairer

La plénière est une période de temps déterminée au cours de laquelle on discute librement du point de l’ordre-du-jour concerné. Autrement dit, chaque personne partage ses opinions ou ses connaissances sur le sujet. À la fin de cette période, on peut décider de continuer ou de passer en délibérante.

En délibérante, il y a une proposition formulée par une personne, puis un appui. Le présidium demande s’il y a des débats, des questions ou des commentaires sur la proposition (c’est le moment où il y a de grandes discussions sur le sujet). Quand le sujet est écoulé, on passe au vote pour trancher la question. ll faut s’opposer à l’adoption à l’unanimité et/ou demander le vote si l’on désire s’abstenir ou modifier la proposition traitée.  Lorsque l’on débat sur une proposition, quelqu’un peut proposer un amendement, c’est-à-dire ajouter un détail ou un éclaircissement, retrancher une partie de la proposition, changer des mots ou la ponctuation, etc.

Lors des tours de parole, le présidium favorise la prise de parole des gens qui n’ont pas encore parlé et favorise une alternance entre les genres.

Le présidium est composé d’une personne au secrétariat et une personne à la présidence. Ces personnes sont neutres et ne sont pas étudiantes au Cégep de Sherbrooke. Le rôle de la présidence est de faciliter le déroulement de l’assemblée selon le code de procédure, de faire des rappels à l’ordre et d’imposer le respect du décorum.

Décorum, respect et bon déroulement

Les causes de l’inefficacité d’un débat démocratique sont souvent liées à l’ignorance des
procédures par les participant.es (ou parfois à l’abus des procédures). Le prix que chacun
paie pour participer à une démocratie saine est d’accepter la complexité et la longueur
des débats. Il faut faire un effort de réflexion, de patience et d’ouverture. Les valeurs
privilégiées sont l’équité et le respect.
Le décorum, c’est l’ensemble des règles de savoir-vivre qui permettent au débat de se
dérouler dans la sérénité et le respect, dont : ne pas prononcer d’attaques personnelles,
ne pas faire de procès d’intention, ne pas hausser le ton, ne pas supposer les motifs
personnels qu’on croit être à l’origine de la prise de position d’une personne, parler à son
tour, garder le silence, s’adresser au présidium et non aux individus, rester dans les limites
du point discuté, respecter le temps alloué et les règlements, éviter les chuchotements,
les déplacements inutiles et les manœuvre d’obstruction.

 

 

 

 

BLU – Banque de livres usagés
Plaintes et recours
Assurances étudiantes